Design

ANDRÉ PUTMAN, madone du design

Celle que le journal Süddeutsche Zeitung place « Au-dessus du goût » commence sa carrière par un coup d’éclat : l’entrée de l’art chez Prisunic. Elle persévère avec « Créateurs et Industriels », première vraie rencontre des créateurs et du grand public.

Dans les années 80, elle libère de l’oubli des designers majeurs en rééditant les oeuvres d’Eileen Gray, Rob. Mallet Stevens, Mariano Fortuny, Jean-Michel Frank… A New York, elle invente une vision moderne de l’hôtellerie en créant le premier « boutique hotel », Morgans, en 1984. Elle imagine des points de vente pour les plus grands de la mode (Karl Lagerfeld, Yves Saint-Laurent, Azzedine Alaïa, Thierry Mugler,…), des hôtels (le Pershing Hall et le St James à Paris, le Ritz Carlton à Wolfsburg, le Wasserturm à Cologne, le Sheraton à Roissy, l’hôtel du Lac à Tokyo), des restaurants dans le monde entier, et les bureaux de ministres et de capitaines d’industrie. Ses succès encouragent son penchant naturel pour l’éclectisme : du Musée de Beaux-Arts à Rouen au CAPC à Bordeaux, du Guggenheim à New York à l’exposition universelle de Séville, des décors de cinéma pour Peter Greenaway au Concorde d’Air France. Ces dernières années, elle signe une importante collection d’argenterie et de bijoux avec Christofle, un seau à champagne pour Veuve Clicquot et réinterprète le mythique Steamer Bag pour Louis Vuitton. Au chapitre de ses récentes réalisations d’architecture intérieure, on trouve l’époustouflant Blue Spa de l’hôtel Bayerischer Hof à Münich et le porte-étendard de Guerlain sur les Champs-Elysées. A la pointe de l’avant-garde et de la modernité, sa curiosité et son insatiable énergie la conduisent sans cesse vers des projets et des horizons nouveaux : star incontournable du design, elle impose désormais son style unique à Hong Kong, où elle signe le design extérieur et l’architecture intérieure de deux gratte-ciel, dont une résidence hôtelière de trente-et-un étages qui porte son nom – The Putman –

André Putman

Nikolas Koenig – Courtesy Morgans Hotel Group

André Putman

Nikolas Koenig – Courtesy Morgans Hotel Group

André Putman

Nikolas Koenig – Courtesy Morgans Hotel Group

André Putman

Nikolas Koenig – Courtesy Morgans Hotel Group

André Putman

Nikolas Koenig – Courtesy Morgans Hotel Group

En 2007, c’est un nouveau et grand chapitre qu’Andrée Putman souhaite écrire en appelant sa fille Olivia pour lui confier les rênes de son agence de design et d’architecture intérieure. Et pérenniser ainsi un savoir-faire, une griffe, un style, une estampille… « Nous nous sommes aperçus que notre nom était devenu, avec le temps et la renommée d’Andrée, un adjectif qualificatif. Un projet était Putman ou n’était pas Putman !», déclare Olivia Putman. Depuis deux ans, Olivia, directrice artistique, travaille donc en transversalité avec toutes les équipes de l’agence. Paysagiste de formation, elle souhaite perpétuer cet esprit « touche à tout » sans cesse revendiqué par Andrée Putman.

Après Paris et Tokyo, Andrée Putman a conçu la nouvelle boutique Anne Fontaine sur Madison Avenue, à New York, inaugurée en juin 2008. Bertrand Delanoë a choisi de confier en janvier 2008 à Andrée Putman la Présidence du premier Comité Design Paris qui a pour mission d’engager des réflexions et d’émettre des avis dans les domaines du mobilier urbain, les équipements publics parisiens et les uniformes du personnel. Le 12 juin 2008, Pleyel, la plus ancienne marque française de pianos, a présenté son dernier né : le demi-queue « Voie Lactée », dessiné par Andrée Putman. Le piano a été conçu comme une boîte à musique dont la ligne a été complètement épurée.

Le 10 septembre 2008, 25 ans après son inauguration, l’hôtel Morgans rouvre ses portes en fanfare après une rénovation complète conçue par Andrée Putman qui avait imaginé le premier « boutique hôtel » pour Ian Schrager et Steve Rubell. Au même moment, une grande exposition consacrée à la créatrice était organisée à l’Ambassade de France, sur la 5e Avenue.

En janvier 2009, Andrée Putman reçoit le prix du meilleur designer de l’année au cours de la cérémonie des Globes de cristal organisée en partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication à l’occasion de laquelle ont voté plus de 4000 journalistes.

En 2009, l’Agence Andrée Putman a présenté une nouvelle chaise pour l’industriel américain EMECO, une collection de lunettes pour Romain Afflelou, une collection de boîtes à la galerie «En attendant les Barbares» ainsi que la scénographie pour les concerts de Christophe à l’ Olympia et au Château de Versailles ainsi que la scénographie de l’exposition Madeleine Vionnet au musée des Arts déco. Au salon Maison et Objets sont présentées les dernières créations du studio pour Laguiole, Toulemonde Bochart, Drucker et Emeco.

 

    Leave a Reply

    Trouvez la réponse pour éviter les spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.